Outils d'évaluation en ligne : objectif connaissances


StuckertTest.jpgL’intelligence, ce n’est pas seulement ce que mesurent les tests, c’est aussi ce qui leur échappe. (Edgar Morin)

Les compétences reposent sur des connaissances préalables. Non pas toutes les connaissances, car plusieurs s’acquièrent au fur et à mesure de l’évolution des savoir-faire. Aussi, je ne suis pas un grand amateur des questionnaires de connaissances, mais ils s’avèrent utiles dans certains contextes, notamment pour pallier un retard d’apprentissage, faciliter le travail individuel ou le travail à la maison. Les outils en ligne présentent l’insigne avantage d’une correction immédiate, fort appréciable sur le plan des apprentissages et utile aux parents. Il n’y a pas de mal, par ailleurs, à alléger l’enseignant du fardeau de la correction afin qu’il puisse consacrer temps et énergie à des tâches plus utiles.

Sur le plan pédagogique, on gagnera à amener les élèves à créer des questionnaires plutôt que d’y répondre. Le degré de réflexion et de compréhension est beaucoup plus grand dans l’élaboration de la question ET de la réponse, ne serait-ce que dans l’opposition entre les bonnes et les mauvaises réponses. Par ailleurs, les élèves mettent plus d’application dans le travail quand il est soumis au regard critique de la communauté plutôt que l’observation de l’enseignant seul. Après validation par le professeur, on aboutira à une banque de questionnaires réutilisables au fil des ans et dont on sélectionnera les meilleurs. Du coup, certains élèves prendront plus de plaisir à répondre aux questionnaires de leurs pairs que ceux du professeur.

C’est ici qu’on a avantage à se tourner vers le Web 2.0. Pas besoin d’installer un logiciel comme Hot Potatoes. Plusieurs services en ligne gratuits offrent des outils spécifiques à la rédaction de questionnaires. Rappelons, au passage, que ceux-ci peuvent servir tant de moyen d’apprentissage que d’évaluation. En voici deux parmi les meilleurs :

• ClassMarker : En plus de rédiger des tests, ce site permet la gestion et l’archivage des tests et des groupes d’élèves. L’utilisateur peut créer des questions à choix multiples, vrai ou faux, compléter la ligne, et même des questions ouvertes.

• Quizlet : Ce service se contente de faire des questionnaires, mais le fait bien en proposant une variété de types de questions. Il offre trois modes d’utilisation : familiarisation, apprentissage ou évaluation. Il permet également d’importer des mots à partir d’un fichier au moment de la création des questions.

Il vaut aussi la peine de jeter un coup d’oeil à Exam Professor, mais le service est payant. Par contre, il offre une gestion plus complète des données. Malheureusement, j’ai la vive impression que ce site mise plus sur l’évaluation que sur l’apprentissage.

Mise à jour, 3 mai 2007 | Ceux qui possèdent un Mac et qui préfèrent créer des cartes éclairs sur leur ordinateur seront peut-être intéressés à acheter iFlash (15 $), une application qui permet l’ajout de sons et d’images, une collection de plus de 900 séries de cartes, mais surtout l’exportation des fichiers sur un iPod.

Mise à jour, 7 mai 2007 | André me fait découvrir Netquiz, un logiciel pour « construire des exercices ou des tests dans Internet sans programmation ni connaissance du langage HTML » (École et société : Générateurs de questionnaires d’évaluation). Le logiciel, développé par le Centre collégial de développement de matériel didactique, roule sur Mac OS et Windows.

Mise à jour, 16 mai 2007 | iQuiz Maker est une autre application gratuite pour créer cartes éclairs. Pour le moment, elle n’est compatible qu’avec le système Mac OS 10.4, mais on annonce une version Windows pour bientôt. Tout comme iFlash, iQuiz Maker permet d’exporter les questionnaires sur un iPod, un avantage non négligeable du point de vue du mobile learning.

Mise à jour, 8 juin 2007 | Mental Case (pour Mac) est une autre application conçue pour faciliter l’acquisition des connaissances. Elle n’est pas gratuite, toutefois.

Mise à jour, 13 juillet 2007 | Deux autres applications pour utiliser des cartes éclairs : Rememberize, un service en ligne, et jMemorize, une application en source libre.

Mise à jour, 8 mars 2008 | Knowtes est un service en ligne qui permet de créer des cartes éclair, puis de les insérer dans une page Web, une ressource utile pour les blogues scolaires.

Mise à jour, 6 avril 2008 | La répétition espacée est une technique de mémorisation qui repose sur la courbe de l’oubli en augmentant l’intervalle entre les rappels de l’information à apprendre. Anki est une application multiplateformes qui améliore l’usage des cartes mémoires par recours à ce principe.


(Image thématique : Fate Test, par Mark Stuckert)


Par ricochet :

6 qualités des connaissances mémorisées

Connaître la connaissance


Patate chaude (Ressources pour les profs)

Vous pouvez suivre les commentaires en réponse à ce billet avec le RSS 2.0 Vous pouvez laisser une réponse, ou trackback.

Une réponse

  • Si vous ne le connaissez pas encore : http://www.evalbox.fr
    C’est un outil pour gérer des QCM en ligne ou sur papier, avec un système de correction automatique et des algorithmes anti-triche pour gérer tout type d’évaluation : contrôle continu, certification, évaluation des connaissances, évaluation des compétences. Il intègre aussi des scénarios pour l’entrainement et les usages formatifs : auto evaluation, cartes mémo…



Laisser un commentaire

*